• Qu'est-ce que la Magie?
    Dans sa définition la plus simple, la Magie est la science des secrets de la Nature et l'application de la volonté pour acquérir la maîtrise des forces cachées.

    L' énergie est une abstraction par elle-même, comme le temps, comme l'espace. Elle n'a pas de définition valable. Elle n'est connue que par ses modalités et surtout par ses effets. Seules les manifestations ou les résultats obtenus peuvent être reconnus par les sens. Mais l'énergie appartient au domaine de "l'invisible".
    Ainsi le magiste ne voyait dans le concret que des effets dont la cause résidait dans un domaine inaccessible par les moyens ordinaires, réservé uniquement aux exercices de l'"intelligence", intangible et "tabou" pour le commun des mortels.

    La Magie est un moyen de disposer des énergies existantes dans l'ordre universel et implique la connaissance des lois qui les régissent. Pratiquer la magie c'est agir sur les fluides qui sont une manifestation d'un état énergétique de la matière, que la science connaît en partie.

    Ces fluides sont de trois natures:
    1) Magnétique et purement terrestre. L'électricité est une des formes de ces fluides terrestres, avec d'autres que les scientifiques soupçonnent mais ne peuvent encore détecter et utiliser.

    2) Vitale et principalement humaine. Ce sont les fluides vitaux "hyper-physiques" de l'être humain qui émanent du lien entre le physique et le psychisme, et en fait sa force vitale et sa personnalité.

    3) Essentielle et généralement cosmique...encore à découvrir par la science. Ce sont les forces supérieures de l'énergie cosmique qui coopèrent à la direction de l'Univers... 

    La magie s'exerce selon deux modes, le mode personnel et le mode cérémoniel.
    - Le mode est personnel quand le phénomène s'opère sans le secours d'aucun rite extérieur.. Ses leviers les plus puissants sont l'Amour et le Verbe. Tout le monde fait de la magie personnelle quotidiennement, aussi "innocemment" que Monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir. Une prière, un sourire, une parole douce et bienveillante, un geste charitable, une pensée compatissante...sont des actes de haute magie qui attirent une bonne énergie pour la personne qui les reçoit.
    - La magie cérémonielle est une opération par laquelle, l'homme cherche à contraindre les forces naturelles et les puissances invisibles à agir selon sa volonté. Elle fait appel à des connaissances , des formules et des rituels pour attirer les entités supérieures qui gouvernent les énergies et demander leur aide. Dans ce cas, on peut dire que la messe, et les offices religieux entrent dans le cadre de la magie cérémonielle. C'est aussi celle que pratiquent les mages, les alchimistes et tous les pratiquants de magie qui cherchent à élever leurs connaissances, leur niveau spirituel en vue d'aider les autres à ouvrir les yeux sur le monde spirituel.

    La magie des origines doit se comprendre comme une " physique" qui s'apparentait en esprit à la science expérimentale qui , de nos jours porte cette appellation. Elle est la "science physique" à ses débuts, mais très rapidement, elle a quitté le domaine du concret pour dériver vers ce qui se rapproche de l'Invisible.

    Il y a trois genres de pratiques à considérer:
    - 1) La pratique théurgique (= qui fait des actes dignes de la puissance divine) exige des aptitudes exceptionnelles et des connaissances secrètes et absolument inconnues du public. Ses actions sont de l'ordre du "miracle". On peut considérer que Jésus Christ et tous les saints qui ont fait de miracles de leur vivant étaient des "pratiquants" de cette magie considérée au plus haut degré d'initiation, car ils sont puissamment reliés avec les forces de l'Univers.
    - 2) la pratique magique qui a une allure mystérieuse et secrète mais qui peut être acquise par le développement intellectuel conjointement au développement psychique. C'est la pratique de tous ceux qui ont des pouvoirs supérieurs pour les mettre gracieusement au service de ceux qui souffrent.
    - 3) la pratique sorcière qui n'emploie que des moyens traditionnellement transmis et pour l'exercer, il n'est nécessaire ni de beaucoup de science, ni d'un grand développement psychique. C'est la pratique de ceux qui peuvent développer la situation matérielle, affective et psychologique de ceux qui leur demandent de l'aide, avec ou sans rétribution, selon le degré d'évolution du mage et de ses besoins matériels. Dans cette catégorie, il y a des bons et des mauvais sorciers.

     La haute magie n'a rien de commun avec les mauvais sorciers qui pratiquent la magie noire dans des buts immoraux, qui font des retours d'affection, pratiquent des vengeances, jettent des mauvais sorts ou des malédictions, font des sacrifices d'animaux voire pire... car ils font appel aux énergies négatives de l'univers et flattent les mauvais instincts de leurs clients dans le but de s'enrichir et satisfaire le besoin de pouvoir et de domination de leur propre ego.

     J'ai tiré la majorité de ces informations du livre  "Formulaire de Haute Magie" de P.V. PIOBB, pour donner une idée juste de la magie, mais je ne la pratique pas. Pour devenir magiste, il faut avoir des connaissances complètes sur toutes les sciences occultes, avoir une ascèse de vie, se conformer à des rituels, respecter des règles strictes sur le lieu et la table où on opère sur laquelle des objets "sacrés" sont disposés , les habits appropriés, les prières, incantations ou invocations... C'est tout un cérémonial qui s'apparente à une messe et dont l'autel ressemble à ceci :

     La Haute Magie

     Si le magiste n'a pas une mentalité et une vie conforme à son art pour invoquer les esprits, il attire vers lui les esprits peu évolués, mais si ses intentions et ses motivations sont pures, il se met en contact avec les esprits de lumière.

    "En invoquant les esprits supérieurs on ne les attire pas à soi, on s'élève vers eux". Eliphas Levi

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique