• 40- Communiquer avec les esprits, Les entendeurs de voix, .

     Tout le monde communique avec les esprits sans s'en rendre compte: quand vous "dialoguez avec vous même"; quand une idée vous vient subitement alors que vous étiez préoccupé par autre chose; quand un mot ou une phrase que vous ne connaissez pas s'impose dans votre esprit et vous vous demandez où vous l'avez entendu;   quand vous rêvez ou fantasmez et que le "film" se déroule sans que vous n'ayez aucun effort à faire; quand vous rêvez debout(rêve éveillé); quand une chanson tourne dans votre tête malgré vous; quand des idées noires tournent compulsivement et vous empêchent de dormir; quand vous rêvez d'une personne et que vous la rencontrez peu après; quand vous avez une prémonition; quand vous avez un sentiment de "déjà vu"(même s'il existe une trentaine de théories scientifiques sur ce point!)...etc...vous n'êtes pas seul dans votre tête!

    Mais peu de gens savent comment faire la différence entre leur propre pensée de ce que leur cerveau perçoit. Je me souviens par exemple de l'époque où, dans ma famille, on écoutait le jeu des "mille francs". Je m'ennuyais un peu et j'étais souvent somnolente. Un jour, vers l'âge de quinze ans, alors que je n'avais pas entendu consciemment la question posée, je répondis très fort et sans hésitation: "Louis de Broglie". et c'était la bonne réponse! Or je ne savais pas encore qui était ce savant ni ce qu'il avait fait. J'étais aussi surprise que ma famille. Il est évident qu'au moment de ma réaction, j'avais été momentanément incorporée par un esprit qui m'avait fait répondre, cette incorporation ayant été facilitée par ma somnolence. Pendant longtemps, je suis me suis demandée "comment je savais ça" et je me suis mise à observer et étudier mon fonctionnement de pensée pour apprendre à différencier ma pensée de celle de l'esprit qui communiquait avec moi, ce qui m'a permis de pouvoir contrôler ma pensée.

     Selon des études récentes, 10% de la population mondiale "entend des voix". Ce n'est pas si "anormal " que bien des gens le pensent et ce n'est plus considéré comme un des symptômes d'un dysfonctionnement cérébral propre à la schizophrénie. Mais il y a encore beaucoup d'ignorants qui se moquent de ceux qui parlent de ce phénomène naturel et qui croient encore que c'est un signe de la folie naissante ou galopante.!

    J'ai vu un film documentaire sur Arte, le 3 juin dernier (Des voix dans la tête: http://www.arte.tv/guide/fr/053951-000-A/des-voix-dans-la-tete ), où on nous révélait que de nombreux artistes , scientifiques et hommes politiques actuels ou récents entendaient des voix et n'ont jamais été considérés comme des malades mentaux, au contraire, ils passent pour des esprits supérieurs ou des génies! partout dans le monde, il existe des associations regroupant les "entendeurs de voix":

    "On les appelle les "entendeurs de voix". Rainer Maria Rilke, Virginia Woolf, Andy Warhol et bien d'autres créateurs comptaient parmi eux. Stigmatisés et longtemps considérés comme des schizophrènes (pourtant minoritaires dans cette singulière communauté), ils sont envahis par des voix, agressives ou apaisantes, qui ne les lâchent plus. L'une est ingénieure du son et entend l'archange saint Michel, qui est devenu son plus fidèle compagnon. Un autre, victime d'abus sexuels dans son enfance, comme bon nombre d'entre eux, souffre le martyre en entendant à nouveau ses bourreaux. De son côté, une psychologue a appris à accueillir ses voix intérieures pour s'en faire des alliées.

    Souvent lié à des événements traumatiques indicibles ou à une aliénation sociale, ce phénomène, encore largement méconnu, fait aujourd'hui l'objet de recherches qui éclairent les mystères du cerveau et ses multiples façons de structurer la perception, en occultant certaines émotions. Car ces voix intérieures ne sont pas le fruit de l'imagination de ceux qui les subissent, mais résultent d'une impossible différenciation entre le moi et le non-moi. À travers des éclairages scientifiques et les témoignages touchants "d'entendeurs de voix", aujourd'hui organisés en réseaux, ce film explore cette réalité et les nouvelles thérapies mises en oeuvre pour soulager les victimes de ce phénomène. Parmi elles, le très prometteur neurofeedback permet ainsi d'optimiser les fonctions cérébrales afin de mieux gérer l'émotionnel."

    Dans cet exposé qui annonce un document vidéo très intéressant (à aller voir avant le début septembre), je précise que les "entendeurs de voix" ne sont pas tous traumatisés par des abus sexuels, seulement ceux qui vont voir un psychiatre pour le traumatisme qu'ils ont subi... Les autres, certainement plus nombreux, savent gérer ce phénomène de voix intérieures, et évitent d'en parler autour d'eux pour ne pas être pris pour des fous par leur entourage! Sur le réseau FB il y a de plus en plus de personnes qui en parlent en disant qu'ils se sentent "isolés" dans leur milieu où personne n'est concerné par ce problème, parfois même leur entourage finit par les abandonner parce qu'un esprit obsessionnel ne les lâche plus, ou parce que les voix les submergent et qu'ils ne peuvent s'empêcher d'en parler tout le temps sans pouvoir faire le tri entre le vrai et le faux dans ce qu'ils entendent. Dans les deux derniers cas , ils ont besoin d'aide, car ça les rend irritables, soupçonneux et méfiants, et ils sont souvent effrayés et angoissés.

    Quand on "entend des voix" et qu'on sait différencier "le moi du non-moi", on sait que ce n'est pas notre propre pensée, de la même façon que lorsqu'on regarde le visage d'une autre personne, on sait que ce n'est pas le nôtre.  Les voix peuvent être totalement détimbrées comme une pensée, et être nettes et audibles sans passer par l'appareil auditif . Mais elles peuvent aussi avoir un son , une intonation et un timbre qui nous permet de savoir si c'est un homme ou une femme, et parfois même de reconnaître la voix d'une personne décédée que l'on a connue. Mais très peu de gens en sont conscients, ou ils l'attribuent à leur " ange-démon" qui serait partie intégrante d'eux-mêmes , ou encore croient que c'est la voix de leur "inconscient" pour se conformer à leur conception rationnelle du monde. Très peu comprennent qu'ils reçoivent des messages des "entités" qui se trouvent partout autour de nous, parce qu'ils n'admettent pas l'idée de cette imbrication du monde astral dans notre univers et notre propre esprit:

    Il faudrait qu'ils puissent se visualiser baignant dans une atmosphère énergétique où leur corps serait traversé de cette matière subtile "habitée" par des êtres éthérés ayant une conscience communicante avec la nôtre

    De plus en plus de néophytes dans la recherche spirituelle, veulent à tous prix se lancer dans la communication avec les esprits, mais qui la provoquent par des moyens "extérieurs" tels que le oui-jà, ou par l'écriture automatique, parce qu'ils n'ont pas la patience d'auto-analyser leur pensée, et parce qu'ils n'ont pas compris qu'ils sont déjà en contact avec les esprits. Ils veulent "toutes les réponses tout de suite" en clair et à travers leurs sens physiques, sans se donner la peine de comprendre ce qui est en eux-mêmes.

    Si on appelle les esprits  sans savoir à quel esprit on s'adresse, n'importe quel esprit peut se présenter et dire n'importe quoi, de la même façon que si on interpelait n'importe qui dans la rue, pour lui confier nos états d'âme, lui demander s'il a un message à nous communiquer...Est-ce que vous vous imaginez lancer à la cantonade au milieu d'une foule d'inconnus: " Qui parmi vous peut répondre à mes questions existentielles, me révéler qui je suis, si j'ai des capacités de communiquer avec vous, si vous pouvez éclairer mon chemin sur cette terre, si vous pouvez me donner la science infuse et m'apporter la connaissance, en levant le voile sur le monde invisible?"   Qui ferait ça à part une personne dérangée?

    Le danger est fonction de nos motivations, de notre niveau de conscience et de contrôle sur notre pensée. Si on ne le fait que par curiosité et pour satisfaire ses désirs, on risque de ne plus pouvoir contrôler les voix et ce sont souvent les esprits du bas astral qui affluent. Quand ils commencent à vous harceler, les esprits du bas astral, se mettent à vous parler constamment , vous ne pouvez plus les arrêter, c'est un brouhaha continuel, des cris, des insultes, ou au contraire des flatteries, des fausses promesses d'un avenir lumineux! Ils vous empêchent de dormir, ils vous alarment pour rien, vous prédisent des accidents, des choses que vous ne souhaitez pas entendre... J'avais un matelas à ressort: les esprits "s'amusaient" à faire du bruit avec les ressorts pour me réveiller chaque fois que je m'endormais, c'était insupportable, j'ai dû changer mon matelas pour un matelas en latex! Mais ça ne les arrêtait pas, ils tapaient sur les murs ou me bousculaient pour m'empêcher de dormir!

    Bref, si vous ne pouvez pas vous en défaire, vous serez de + en+ perturbé, angoissé, effrayé, inquiet, affolé par de fausses prédictions et des contre-vérités... les esprits du bas astral attisent nos désirs, nos peurs, nos obsessions, ils produisent nos "images mentales", et nous soufflent des idées noires à notre insu. On ne s'en délivre qu'en en prenant conscience et en restant maitres de nos pensées...Mais il ne faut surtout pas se croire en train de devenir fou et se faire aider par des gens qui n'y croient pas, médecins ou prêtes qui font autorité, qui ne savent que vous dire que c'est "votre cerveau qui fabrique tout ça" et qu'il faut vous soigner avec des drogues qui vous abrutissent! Les seuls capables de nous aider sont les médiums sérieux qui comprennent ce que nous vivons et savent nous rassurer et nous conseiller. Mais surtout ils ne nient pas ce que nous percevons et nous expliquent que, quoi que nous fassions, les esprits ne s'en iront pas et qu'ils sont partout. Un médium m'avait dit: "tant que vous ne comprendrez pas que vous êtes médium et que ne les écouterez pas, les esprits vous harcèleront." Il faut juste apprendre à les contrôler et à faire le vide dans notre esprit.

    Et ces voix peuvent s'accompagner de manifestations de poltergeists qui font du bruit, dérangent ou font tomber des objets, se montrent sous des formes terrifiantes, des ombres furtives, des personnages fantomatiques ou diaboliques semblables aux représentations classiques de ces entités effrayantes par ce qu'elles représentent dans notre mental...Par exemple, un matin à l'aube, j'ai vu la fenêtre de ma chambre s'ouvrir en grand et dans une lumière grisâtre, j'ai vu un être magnifique, grand, fin, assis sur un trône, avec deux immenses ailes de chauve-souris déployées. Il m'a déclaré:

    - Je suis Lucifer, adore-moi, prosterne-toi!

    J'étais saisie de terreur, et j'ai appelé Dieu, le Christ, La Vierge  et tous les saints du paradis à mon aide! La vision a disparu et je me suis retrouvée dans la pénombre de ma chambre, fenêtre fermée!

    Je n'avais rien demandé, mais lorsque Henri était venu me rendre visite, peu de temps après sa mort, je n'étais pas prête, ni en recherche du monde spirituel, et il avait ouvert un passage secret dans lequel j'avançais sans en connaître les pièges, et par lequel s’engouffrait une "faune" hétéroclite et diverse. Il avait levé le voile en forçant mes défenses parce que j'avais l'obsession du suicide et il voulait m'empêcher de le faire. C'était une bonne raison mais je découvrais le monde "invisible" tantôt émerveillée comme "Alice au pays des merveilles" , tantôt dans un train fantôme où tout me terrifiait. J'étais continuellement sous pression, je montais au pinacle avec des visions magnifiques et lumineuses et, peu après, je me retrouvais au fond du gouffre avec des voix et des visions terrifiantes, selon les contacts qui m'approchaient. Et je ne savais pas ce qu'il fallait faire pour me protéger. Mais j'entendais toujours une voix me dire "ne parle pas (avec les esprits)" et "prie". C'est ce que je faisais dès que j'entendais des voix envahissantes et entêtantes, et j'en ai pris l'habitude. Peu à peu, après un parcours chaotique et angoissant, le calme est revenu "dans ma tête".

     Je n'appelle jamais les esprits et je ne leur pose aucune question, mais quand un esprit a besoin de me faire passer un message, il le fait sans qu'il n'y paraisse pour la personne physique à qui je parle. Si cette personne que je connais plus ou moins s'inquiète de quelque chose de particulier, j'entends, par un mot ou une courte phrase, ce que l'esprit veut que je lui dise pour répondre à son inquiétude... je note alors le regard surpris de la personne qui ne m'avait même pas communiqué son questionnement, et qui soudain paraît soulagée et voyant que je l'ai dirigée vers le sujet qui la préoccupait et elle en discute naturellement avec moi, sans trouver "anormal" que je puisse lui parler de ce que je ne suis pas censée connaître.

     Sur le Web , il y a beaucoup de personnes qui expliquent des situations "paranormales" et demandent l'avis des membres du groupe. Souvent je réponds spontanément en fonction de mon expérience. Parfois, comme dans une conversation courante, j'entends un mot qui oriente ma réponse.

    Par exemple, un matin récemment, il y avait un post sur FB d'une personne qui racontait que sa fille  avait vu une boule noire suivre et pousser un petit garçon qui jouait avec elle. Quelques personnes avaient répondu dans les commentaires, et j'estimais leurs réponses suffisantes. Je n'avais pas l'intention de rajouter mon grain de sel. Mais une petite étoile s'est allumée devant mes yeux, je savais que c'était un esprit présent qui se montrait de cette façon. J'ai prié pour lui un court instant et je continuais de lire la page, mais la petite étoile se déplaçait et se montrait environ toutes les dix secondes avec insistance. En même temps je sentais une inquiétude stressante monter en moi et j'entendais intérieurement cette phrase qui se répétait de façon obsédante: "il faut le faire partir! il faut qu'il parte!" Je suis revenue sur le post de ces deux enfants, et après une courte méditation et une profonde réflexion, j'ai écrit sur la page, avec la peur d'être un peu trop alarmiste:

      -"c'est un esprit du bas astral, qui s'accroche à l'enfant qu'il suit, c'est un petit démon qui pousse le garçon à faire des bêtises en lui mettant des idées mauvaises dans la tête. S'il se montre en train de le pousser, c'est parce qu'il se manifestait pour jouer avec les enfants. S'ils ne le voient plus ça ne veut pas dire qu'il est parti, c'est un petit esprit méchant et rusé, une sorte de larve. Cet esprit doit s'en aller. il faut le faire partir."

     J'ai ajouté après avoir entendu seulement le mot "colère":

      -"Il est probable que ce petit garçon vive dans un climat familial perturbé, et qu'il en souffre sans pouvoir le dire. Il y a de la violence et de la colère"...

    La mère a répondu qu'en effet, le père était mort quand l'enfant avait cinq ans et que depuis, son petit garçon se mettait en colère en criant contre les autres enfants qui "l'embêtaient" à l'école où on le considérait comme un perturbateur. Je ne sais pas si elle a compris que je ne faisais que lui communiquer ce que l'esprit du père de l'enfant me disait, mais si je ne l'avais pas entendu, je n'aurais pas répondu à ce post.

     Quand on lève le voile et qu'on perçoit le monde spirituel, on s'imagine qu'on va découvrir monts et merveilles, qu'on va plonger dans la lumière,  qu'on va marcher sur un chemin de velours bordé de fleurs, qu'on va être accompagné par les anges qui voleront autour de nous, et qu'on sera comblé de bénédictions??? désillusion! Ce n'est pas du tout ça! On peut communiquer avec des esprits supérieurs, faire de beaux dessins lumineux avec des bons logiciels et un peu d'habileté, visualiser des belles couleurs, réciter des mantras, méditer dans la position du lotus, se retirer dans un ashram, mesurer nos vibrations et se rassurer en se disant qu'on est au top niveau, composer des belles maximes et tourner son esprit vers des pensées positives...ce ne sont que des recettes pour se sentir bien et pour traverser ce voyage terrestre dans les meilleures conditions. Mais après?

    "Et quand j'aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j'aurais même toute la foi jusqu'à transporter des montagnes, si je n'ai pas la charité, je ne suis rien." Paul, lettre aux Corinthiens

      En réalité, on ouvre une petite porte vers un chemin semé d'ornières et d'embûches, où l'on peut rencontrer des monstres, des mauvais génies, des farfadets, des esprits farceurs, des mauvais esprits prêts à nous tendre des pièges...Et ce n'est parce qu'on est contacté par des esprits du "bas astral" que notre esprit doit y rester ou s'y retrouver après la mort! NON! la plupart des saints ont été confrontés à des "démons" qui les harcelaient ou les tentaient, pour les détourner de leur route. Même Jésus a été approché par Satan dans le désert, qui lui promettait de lui donner tout ce qu'il voulait en ce monde, gloire et richesses, s'il se prosternait devant lui et l'adorait!...

    Le chemin monte peu à peu et difficilement, mais avec la certitude que notre ange gardien nous accompagne, quoiqu'il arrive. Plus on avance et plus on se rend compte qu'on est loin du but, qu'on ne peut pas survoler les obstacles, qu'on ne peut pas changer le destin, qu'on ne peut pas échapper aux épreuves, mais on sait qu'on doit aller jusqu'au bout, vaille que vaille...et malgré ce qu'on a perçu malgré ce qu'on croit savoir, on ne sait pas ce qui nous attend au bout, parce que chacun parcourt son chemin à son rythme, petit à petit, pas à pas, d'une vie après l'autre.

     

    40- Communiquer avec les esprits, Les entendeurs de voix, .

    "La petite porte", peinture acrylique sur bois

    « 39- Tableaux symboliques, l'imagination41- Les images dans les nuages. La Sainte famille... »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 14 Juin 2016 à 07:29

    Bonjour Caroline,

    Pas facile de faire le tri entre nos pensées propres et les autres.

    Merci pour ce billet passionnant comme toujours.

    Douce journée à toi

    Bises

      • Mardi 14 Juin 2016 à 14:17

        merci Martine. introspection...

         

    2
    Nico
    Mardi 14 Juin 2016 à 08:07
    Je crois en beaucoup de choses, mais il y a beaucoup de choses que je ne crois pas...
      • Mardi 14 Juin 2016 à 14:15

        Parfois il faut expérimenter pour comprendre...

         

    3
    gigi
    Mercredi 20 Juillet 2016 à 23:05

    bonjour Caroline ,

    Je fais des photos de ciel comme les vôtres depuis bien longtemps à présent ( 8 ans ) et j'ai appris à y voir des tas de choses , animaux , visages , anges etc et j'ai pû remarquer que beaucoup de chevaux sont présents dans ce ciel , j'ai vu des chevaux ailés aussi , j'ai vu des scènes , de véritables scènes de "vie" comme sur terre , bref , à présent je connais tout cela , c'est pourquoi je vous rejoins sur toutes ces photos que vous montrez , j'ai vu pas mal de visages autres que ceux que vous avez mentionné , comme vous dites ils sont partout partout autour de nous ; j'étais très contente de voir que je ne suis pas la seule à avoir fait cette découverte de photos paranormales , cela me réconforte ; merci pour votre partage ; 

    gigi

    4
    Lundi 8 Mai à 17:41

    Bonjour Caroline,

    Depuis quelque temps, je me pose la question à savoir mais d'où viennent les mots que j'ai entendus. Ce ne sont pas des phrases complètes. Je vous explique ce que j'ai entendu: pendant que je prenais une marche, j'entendais les mots trahison, et abus de pouvoir à répétition. Ensuite j'ai entendu d'autres paroles et vu des flashbacks. Comme si on m'aidait à prendre conscience que quelque chose était arrivé. Eh bien oui quelque chose est bien arrivé parce qu'aujourd'hui je vis les conséquences.

    D'où viennent ces messages ?  Mon âme peut-elle me parler, mon guide ?  Je ne sais pas. Avez-vous une idée ?

    Merci de votre attention !

      • Jeudi 11 Mai à 19:41

        bonsoir, oui, pour moi, il n'y a pas de doute c'est un esprit qui vous a parlé pour vous avertir de ce qui se tramait. Les personnes qui nous ont aimés de leur vivant, continuent à s'occuper de nous, et à tenter de communiquer avec nous, il faut le croire et en être consciente. Mais c'est à vous de savoir faire le tri car quand on prend conscience de la présence réelle des esprits, le voile se déchire et on peut entendre des bons et des mauvais esprits, du vrai et du faux, soyez vigilante et lucide et ne prenez pas tout pour argent comptant...mais vous êtes "un entendeur de voix" et ces voix sont celles des esprits qui gravitent autour de nous. Informez-vous et comprenez que les "morts" sont vivants dans un monde "parallèle" hors de la matière et nous sommes encore trop peu nombreux à en avoir conscience. Éveillez-vous à cette réalité.

    5
    Suzangel22
    Samedi 13 Mai à 01:57

    Merci beaucoup pour votre réponse. Effectivement, il y a aussi de mauvais esprits. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :